vendredi 27 décembre 2013

Poésie

Source: www.4H10
C'est le moment crépusculaire
J'admire, assis à une terrasse,
Ce reste de jour dont s'éclaire
Cette longue journée qui trépasse.

Dans la ville de nuit baignée,
Je contemple, ému, le blouson
D'un motard qui tourne la poignée
De sa Norton en pâmoison.

Sa haute silhouette noire
Domine le réservoir d'alu.
On sait à quel point il doit croire
Que la Commando pousse velu.

Il pèse sur la tige de métal,
S'arc-boute encore et encore,
Marque une pause, maudite pédale.
J'observe le divin corps à corps 

Pendant que, déployant ses ailes
Le twin déchaîne sa fureur,
Et récompense avec quel zèle,
Le geste auguste du kickeur.
Merci à Victor H. pour sa précieuse collaboration.

mardi 3 décembre 2013